Cambounet se qualifie au mental, Rives du Tescou au physique

Cambounet  2 – Carmaux 2 (tab 5:4)

Mi-temps : 0-2; Arbitres : M. Kordek assisté de MM. Jammes et Mahadali

Buts pour Cambounet : Khau (51e), Canac (65e)

Buts pour Carmaux II : Belières (8e), Cazas (44e)

Cambounet : Molinier, Bonnet, Carayon, Albert, Auriol, Sanchez, Pauzier, Garcia, Khau, Canac, Reynès, Rouquier, Cebe, Païva. Entraineur : Sébastien Lau

Carmaux II : Jonquet, El Khourdj, Bortolotto, Coste, Audemar, Tizomba, Rouyre, Belières, Cazas, Delcros, Kacher, Patego, Durand. Entraineur : Jérome Thomas.

Comme prévu, la rencontre entre le Champion du Tarn Cambounet et son dauphin Carmaux II a été serrée de bout en bout. Enfin presque. Les réservistes carmausins ont livré une superbe première période et à la pause, la cote pour une victoire cambounétoise était montée en flèche. La rencontre démarre dans des conditions dantesques. Une pluie battante, un vent de travers soutenu, on se croirait en Ecosse. Il ne manquait que le kilt et la cornemuse. Les Carmausins ne sont pas refroidis pour autant et Belières marque de la tête dès la 8e minute. Cambounet est gêné par la vivacité des Carmausins qui imposent un pressing haut et sont bien plus souvent dans le camp adverse. A l’exception d’une frappe de Khau bien captée par Jonquet, Cambounet n’aura jamais été dangereux. En face, Carmaux ne l’est guère plus jusqu’à la 44e minute. Auriol dévisse son dégagement, Cazas s’empare du ballon, mystifie Albert et trompe Molinier. Juste avant la pause, Kacher s’échappe mais perd son duel face au gardien. Cambounet a frôlé la correctionnelle. Obligés de réagir en seconde période, les Cambounétois se montrent d’entrée plus agressifs. Ils récupèrent le ballon plus haut et sur l’un d’eux, Khau est magnifiquement servi dans la surface. Il ajuste Jonquet de la tête et relance sa formation (51e). Boosté par un public en transe, leur ardeur redescend d’un cran quand Bonnet écope d’un carton rouge à la 54e minute pour un excès d’engagement. Bien que réduit à dix, Cambounet reste dangereux, Carmaux bafouille son football et Khau touche la barre transversale (58e). Canac aura plus de réussite puisqu’il égalise (64e), toujours de la tête. Il touchera ensuite la barre à la 75e minute. Dès lors, plus rien ne se passe. Le jeu se neutralise, on notera juste un lob non cadré de Cazas à la 110e minute. La qualification se jouera donc aux tirs aux buts. Le Carmausin Belières, le cinquième frappeur, manque le tir de la gagne. Le sixième tireur cambounétois marque, pas celui de Carmaux. Le destin a choisi son camp et c’est Cambounet qui jouera une seconde finale de coupe du Tarn consécutive.


rives du tescou 2 – briatexte 1

Mi-temps : 1-1; Arbitres : M. Irain assisté de MM. Magre et Pukas

Buts pour les Rives du Tescou : Lecomte (23e), Azemar (65e)

But pour Briatexte : Guelagueli (33e)

Rives du Tescou :Bonneville, Bense, Gibert, Julia, Azemar, Marty, Da Silva, Beneschi D, Lecomte, Estabes, Beneschi C, Pinaud, Laffitte, Maréchal. Entraîneur : Patrick Darasse

Briatexte :Pelizzon, Louvel, Lakhiff, Monmayran, Fertane, Garcia, Pascalis, Clavel, Laurent, Ouzzineb, Guelagueli, Da Conceicao, Pontier, Alibert. Entraineur : Fabien Pascalis

Deux divisions séparent ces deux formations. Les Rives du Tescou avaient enfilé le costume de favori mais Briatexte, invaincu dans sa poule de Promotion, avait des arguments à faire valoir. Décomplexés, les briatextois affichent de belles intentions de jeu. Ils remontent la balle proprement mais sont inoffensifs aux abords de la surface de réparation. Les Rives du Tescou appliquent un jeu plus direct sans parvenir toutefois à tromper l’arrière-garde adverse. Lecomte est cerné de toute part, le marquage est serré, les contacts parfois irréguliers mais le plan de jeu de Briatexte fonctionne à la perfection. C’est finalement sur un exploit individuel que les pensionnaires de l’Excellence marquent à la 23e min. Da Silva élimine trois joueurs avant d’être bousculé dans la surface. Lecomte transforme le penalty. Briatexte n’abdique pas pour autant et égalise sur sa première occasion à la 33e min. Guelagueli est lancé dans la profondeur, devance le gardien et le lobe d’un joli pointu. La fin de mi-temps est une histoire de coup-franc. Bonneville détourne celui d’Ouzzineb en corner à la 42e min. Pelizzon fait de même à la 45e min face à Lecomte. La mi-temps est sifflée sur ce score de parité somme toute logique. Le second acte démarre sur le même schéma sauf que les contacts sont plus rudes. L’arbitre siffle beaucoup, certains diront trop ce qui enlève du rythme à la rencontre. C’est finalement sur coup-franc que les Rives du Tescou prennent l’avantage à la 65e min. Un missile d’Azemar des 30m qui surprend le jeune portier briatextois. La bagarre est toujours autant intense en milieu de terrain, les gardiens ne sont jamais inquiétés jusqu’à un second penalty sifflé en faveur des riverains du Tescou à la 78e min. Cette fois-ci c’est Pelizzon qui gagne son duel face à Lecomte. Il maintient ainsi sa formation à flot mais Briatexte ne sera jamais dangereux. Da Conceicao fera bien sursauter les tribunes d’une belle demi-volée à la 92e min mais le ballon passe au-dessus. Les Rives du Tescou ont été solides, comme à leur habitude, et obtiennent leur ticket pour la finale.