Féminines – Nesrine Daoudi, marraine de l’AS BRIATEXTE… et pas que ! (Source foot 81)

En marge de la remise du label FFF « école féminine de football », l’AS Briatexte a également intronisé Nesrine Daoudi, Vauréenne de naissance et joueuse au TFC, comme marraine d’une section féminine naissante et très prometteuse qui pourra compter sur l’engagement et la générosité de l’internationale marocaine. (par J.L.B.)

En présence de membres du district du Tarn, du conseil municipal de Briatexte et de Puybegon, de parents, dirigeants, supporters, éducateurs, joueurs, ainsi que de Nesrine Daoudi, la marraine des féminines du club, l’AS Briatexte a posé une pierre de plus, ce vendredi 11 novembre dernier, pour consolider son projet féminin. Dans le sillage de Joël Scatollin, qui a eu la bonne idée de créer une équipe de filles au sein du club, d’Anaïs Messaoudi et de Stacy Moreau, qui lui ont emboité le pas tout au long de la saison passée, le club du président Nicolas Monmayran se positionne donc comme un acteur du développement du foot féminin dans le département. Et l’aventure ne fait que commencer, pour deux nouvelles équipes qui ont pointé le bout de leur nez cette saison, avec aux commandes Jordan Da Silva, assisté d’Anaïs, de Khélifa, Paul, Medhi et Théo.
Pour crédibiliser leur projet et lui donner une nouvelle dimension, les dirigeants de Briatexte ne pouvaient pas trouver mieux que la jeune joueuse (23 ans) du TFC, qui a débuté le foot avec les garçons à Graulhet, et qui se démène depuis des années pour parler de son sport, de sa passion et pour venir en aide également aux plus démunis. 

 

 » ANELKA ET ETO’O DANS LA BOUCLE !  » 

Nesrine, un exemple pour les jeunes tarnaises.

L’international marocaine, qui prépare son CAPEPS de prof de sport tout en jouant en D2, et en entraînant les U8 et U9 de Ramonville, est donc une joueuse engagée. Une femme généreuse et altruiste qui est aussi marraine d’une école de foot à Dakar (qui porte son nom) après un voyage effectué au Sénégal. Depuis, elle se démène pour envoyer du matériel, des équipements, des maillots, des crampons etc… tout ce qui peut améliorer le quotidien des jeunes sénégalais. Elle s’occupe aussi d’une page Facebook pour faire connaitre cette petite école de foot qui compte sur elle, pour sensibiliser un maximum de personnes et appeler au dons. Nesrine a même installé une petite corbeille à l’entrée de l’Association TFC, pour récolter des affaires à envoyer au Sénégal. Elle prépare également des projets avec la Mairie de Toulouse et se réjouit dès qu’un club la rejoint dans son combat. Ce fut le cas de Ramonville et de l’AS Hersoise, ou de l’équipe universitaire de Paul Sabatier entraînée par Sylvain Blaise, c’est donc désormais aussi le cas de l’AS Briatexte… et de Nicolas Anelka qui soutient a démarche et lui a envoyé un maillot dédicacé. Elle attend aussi un signe de Samuel Eto’o qui lui a promis de faire un geste… La moindre des choses pour soutenir les multiples projets de la Tarnaise au grand coeur qui, de retour d’un voyage à Dubaï pour participer à un tournoi international, n’oublie donc pas d’où elle vient…

J.L.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *