L’ AS Briatexte : 65 ans et une école de foot référence

Si le football à Briatexte dans sa version sociale date de bien avant, la création d’une première association sportive le structurant date de 1950 avec mention dans les archives pour les joueurs de l’époque, mettant à niveau et semant un terrain plat à l’emplacement actuel du complexe sportif.

L’engagement participatif devenu bénévolat était déjà la marque de fabrique. Une même philosophie que défendent aujourd’hui les dirigeants actuels autour de Nicolas Monmayran, le vingtième président d’une longue série. D’elle, l’histoire du club retiendra le regretté Gérard Krémer, joueur de tempérament, à l’origine de la fusion entre le FCB et l’USB, devenu ASB, président 8 saisons et à l’origine de la création de l’école de foot. La salle du club-house porte d’ailleurs son nom. Le passé fait aussi mention d’une mise en sommeil dans les années 60 puis d’un retour au premier plan par l’intervention de la municipalité.

Plus de 170 jeunes et 15 équipes de jeunes

Aujourd’hui, dans sa version moderne, le club fait toujours l’unanimité chez les Briatextois. Au constat du nombre d’adhérents, le succès est incontestable. Plus de 170 jeunes et 15 équipes de jeunes, 40 seniors, 20 loisirs et 30 dirigeants. «Et la fierté de voir le label FF renouvelé plusieurs fois pour notre école de foot», reconnaît Nico Monmayran, président et joueur.

A 27 ans, le défenseur central a poussé le ballon vingt ans à Briatexte et un an à Busque. L’évocation de cette petite infidélité le fait sourire mais elle n’enlève rien à la volonté du Briatextois d’origine, bien décidé à faire monter son équipe en Excellence à la fin de l’actuel exercice.

«Notre atout c’est la jeunesse avec 22 ans de moyenne d’âge. Avec un peu d’expérience sur la saison passée !» En effet, en mai, l’Asb a été demi-finaliste de la Coupe du Tarn et champion du Tarn Promotion.

Deux trophées de plus sur les étagères d’un club-house, rendez-vous de toutes les forces vives du foot local. A l’emplacement où il y a 70 ans, des jeunes Briatextois plantaient quatre piquets et défiaient déjà les villages alentour.


Antonio Martinez, la référence

Sur les onze mètres séparant le club-house rempli de tant de trophées et le terrain révélateur de tant de talents, difficile de ne pas croiser Antonio Martinez. Signe de reconnaissance, le polo vert et orange de l’ASB et l’attention de tous les instants aux évolutions des plus jeunes comme des plus âgés. Antonio Martinez arrivé de son Espagne natale en 73 à Briatexte a tout de suite adhéré au club. Le «libero» a connu les belles saisons de 82 et 83 avec des doublés championnat-coupe du Tarn et titre tarnais et Midi-Pyrénées. Le classeur de peaux de la Rial, aujourd’hui à la retraite, a ensuite pris, en 86 et durant dix ans la responsabilité de l’école de foot. «L’Asb a toujours eu la chance et l’avantage de disposer de très bons éducateurs. C’est un club formateur, au sens noble du terme, vu que la priorité va au respect des personnes comme des matériels et à l’exemplarité des comportements». Dans la foulée, il a entraîné les seniors pendant cinq saisons, avant de devenir dirigeant et d’être élu président en 2010. Deux mandats à la tête du club, puis trois ans de vice-présidence avant de redevenir simple dirigeant et jouer en roue libre avec les foot-loisirs et jusqu’à ses 60 ans, une fin de carrière exceptionnellement longue. N’allez pas croire qu’à 64 ans, Antonio ne fait plus rien de ses longues journées. Au contraire, il participe à la vie du club, va voir les sections et reconnaît guider parfois les éducateurs actuels. Confirmation du président Monmayran : «C’est le sage chez qui tout le monde prend conseil». La plus belle satisfaction pour Antonio tient dans la réussite actuelle de son club de toujours. «Plus de 250 licenciés. C’est près de 15 % de la population ! C’est assez rare». Aussi rare qu’une vie de sportif aussi bien remplie.

G.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *